Contre-attaque. Sur le plan médiatique, c’est ce qu’a visiblement engagé la Primature concernant une affaire de subvention à la commune d’Amobohimahamasina, sise dans la région Haute Matsiatra, en 2014. Un dossier qui a sensiblement éclaboussé Solonandrasana Olivier Mahafaly. Dimanche, Mahazoarivo a en effe, invité une armada de journalistes à y descendre pour voir les travaux faits dans cette commune de la province de Fianarantsoa, et recueillir le témoignage de Pierre Tsabo, maire d’Ambohimahamasina.
« L’appel d’offres pour les projets d’infrastructure dans la commune a été fait au niveau de la région. C’est cette dernière qui a choisi l’entreprise Tantely et l’a présenté à la commune, en 2014. L’entreprise s’est ensuite entretenue avec moi et mes conseillers sur les travaux à faire et le montant, à la suite de laquelle l’argent lui a été transféré. Les travaux n’ont été terminé que fin 2015, à cause de la distance depuis Antananarivo, d’où ont été acheminés l’essentiel des matériaux de construction », a déclaré le maire d’Ambohimahamasina.
L’affaire a refait les gros titres de la presse suite à la traduction en conseil de discipline des trois hauts fonctionnaires étatiques pour cause de non respect de l’obligation de réserve.

G. F. R.