Le sénateur élu de la région présente devant la presse les grands chantiers en cours ou qui sont prévus. Ils touchent les infrastructures routières, les barrages hydroélectriques… 

Les journalistes d’Ambatondrazaka ont été informés de plusieurs grandes nouvelles par le sénateur  Andrianirina Rabenony, élu sous les couleurs du parti HVM, le lundi 22 août. Elles ont porté sur les grands chantiers en cours ou en gestation : électrification, barrages hydroélectriques, sécurité publique et routière, autoroute et réfection de la route nationale 44 reliant Moramanga aux districts d’Ambatondrazaka et d’Amparafaravola dans sa partie Nord-Est.
Ainsi, comme première grande nouvelle  parmi tant d’autres qui ont surpris les journalistes, le bitumage sinon le goudronnage de la RN 44 a été évoqué. D’ailleurs, la réfection en béton de certains ponts est en cours depuis quelque temps, sauf celle du plus long mais aussi le plus angoissant de tous sur cet axe, à savoir l’aqueduc de Ranofotsy.
La deuxième information qui dépasse la première, autant par sa grandeur que par son importance pour la région Alaotra-Mangoro, est la construction d’une autoroute. Aux dernières nouvelles, cette voie figure parmi les innovations routières du pays et comporte des chaussées séparées et réservées à la circulation rapide des véhicules automobiles. Elle est prévue passer entre les communes rurales d’Andaingo et d’Amboasary, avant de traverser le district d’Anjozorobe pour aboutir dans la capitale.
Investisseurs frileux
« La construction des barrages hydroélectriques d’Androkabe et de Maheriara a été adoptée au Sénat. Cela veut dire que les problèmes engendrés par le coût de l’énergie électrique qui a rendu frileux les grands investisseurs (usines, entreprises …), seront résolus d’ici peu pour la région Alaotra-Mangoro », a souligné le sénateur Andrianirina Rabenony. Il a ajouté que les études de construction d’un autre barrage pouvant alimenter tout l’Alaotra et comprenant les districts d’Ambatondrazaka et d’Amparafaravola, seraient en cours et que sa réalisation peut réduire de manière sensible le coût du kilowat pour les abonnés.
L’élu dans la province de Toamasina n’a pas manqué de mettre en exergue que des mesures adéquates seront prises à l’encontre de la vente illicite et non sécurisée de carburant dans l’étendue de l’Alaotra-Mangoro. Une activité qui peut réduire en cendres tout un village et sa population à la moindre étincelle et à la moindre inattention des « apprentis et novices» qui poussent comme des champignons dans la zone.
Hery Fils Andrianandraina