Diégo est souvent associée aux foroches, une bande de jeunes âgés entre 9 à 16 ans. A noter que foroche dérive du mot «forcé». A l’origine, il s’agissait d’une guerre de gangs, qui se disputaientt les jeunes filles qui se sont plaintes d’avoir été «forcées» par les membres d’un autre gang, a expliqué un responsable au sein de la région. Puis plus tard, les foroches se sont transformés en une bande de jeunes délinquants. Pour s’affirmer et sous l’emprise de l’alcool et de la drogue, ils sont devenus violents et terrorisent la population.

Récemment, les foroches s’en sont pris à deux étudiants entrainant leur mort. Une plateforme regroupant les premiers responsables auprès de la région, de la commune, de la justice et des forces de l’ordre mixte a été instaurée pour élaborer une stratégie pour stopper ce phénomène. Parmi ces mesures, la mise en place «d’une Police de proximité» auprès des fokontany où les foroches opèrent, comme celui de Tanambao.

«La responsabilité est partagée dans ce problème. L’Etat ne peut pas se défaire de son engagement, tout comme les parents ou encore les forces de l’ordre et surtout la population. Le problème, par exemple, c’est que ce sont les parents qui prennent la défense de leurs enfants en cas d’arrestation. La population n’ose pas dénoncer les leaders même si elle les connait, ce qui entrave quelque peu nos actions», a avancé  le chef du commissariat central de la Sécurité publique de Diégo, Roger Moratamby.

Actuellement, le phénomène foroche s’est quelque peu estompé à Diégo. Les dirigeants ont entrepris diverses tractations auprès des entreprises en vue d’une collaboration pour contribuer à la réinsertion des jeunes délinquants. Récemment, une convention a été signée entre le centre de formation professionnel de la Secren et du Bureau international du travail ( Bit). Ce partenariat a pour objectif de former les enfants et jeunes de la ville de Diégo pour prévenir la délinquance.

Nadia



Source link

Antsiranana : la Police contre les foroches (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.