Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, est actuellement dans nos murs. Le portefeuille actif du groupe à Madagascar comprend actuellement dix opérations, pour un montant d’engagement de 250 millions de dollars américains.

Au cours des 50 dernières années, la  Bad a appuyé les projets de développement à Madagascar à hauteur de 1,8 milliard de dollars dans les secteurs routiers, l’agriculture, les mines, l’énergie, l’adduction en eau potable, la santé, l’éducation et la gouvernance. Elle a ainsi contribué au financement de la mine de nickel d’Ambatovy, un important projet minier.

Et ces deux dernières années, la Banque a apporté

200 millions de dollars américains au pays pour le financement de l’agriculture et de la gouvernance en vue de soutenir la reprise économique. Aujourd’ hui, le portefeuille actif du groupe de la Bad à Madagascar comprend 10 opérations, pour un montant d’engagement de 250 millions de dollars américains.

Différentes rencontres

Une visite très significative donc car, le président du groupe de la Banque africaine de développement (Bad), Akinwumi Adesina, rencontrera  les autorités étatiques, les représentants des secteurs bancaire et privé, ainsi que des organisations nationales et internationales.

La délégation menée par  Akinwumi Adesina se rendra ensuite à Toamasina pour une visite du projet de réhabilitation du périmètre de Bas Mangoky financé par la BAD et dont l’objectif global est de contribuer à la réduction de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire des populations rurales de la région du Sud-ouest du pays.

En effet, la  Bad entend intensifier sa coopération avec Madagascar en concentrant son intervention dans plusieurs domaines tels que l’énergie, l’agriculture, l’industrialisation, l’intégration régionale, et l’amélioration de la qualité de vie des populations avec un investissement, au cours des trois et quatre prochaines années, de plus de 600 millions de dollars américains pour soutenir la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) du pays.

L’énergie parmi les priorités

L’appui portera notamment sur l’exploitation de l’immense potentiel d’hydroélectricité estimé à 7800 MW, ainsi que des autres sources d’énergies renouvelables, solaire et éolienne. Concernant l’agriculture, la BAD soutiendra les efforts de Madagascar dans la mise en œuvre de son agenda pour la transformation de l’agriculture.

Riana R.

 



Source link

BAD : un portefeuille de 250 millions de dollars à Madagascar (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.