Gérer l’environnement tout en appliquant les technologies dans le domaine de l’énergie et de l’économie locale figure comme l’idéal en matière de bambou, notamment dans la partie Est de Madagascar. Mais chaque région de l’île possède aussi d’autres réserves.

Le programme Prosperer investit aussi dans la promotion du bambou dans l’Itasy et le Bongolava. En fait, Soavinandriana Itasy possède plusieurs hectares de forêts de bambou. D’ailleurs, un atelier s’est tenu depuis hier à Tsiroanomandidy pour mobiliser les agriculteurs et producteurs sur la plantation de bambou. Car diverses espèces peuvent bien s’adapter au climat de la région.

A titre d’information, la promotion de la filière a fait l’objet d’une collaboration fructueuse entre le Réseau international sur le bambou et le rotin (Inbar) et le Programme de soutien aux pôles de micro-entreprises rurales et aux économies régionales (Prosperer) depuis 2010.

De grandes opportunités

D’après Rindra Andrianambinina, technicien au sein de Prosperer, «Prosperer a investi depuis 2014 dans la mobilisation des producteurs de bambou, à petite ou à grande échelle. Le programme a même mie en place des pépinières avec les variétés locales de bambou toute en  introduisantt de nouvelles espèces plus rentables ».

L’utilisation durable du bambou et du rotin peut représenter une part importante des revenus des populations locales et contribuer à la protection de leur environnement. Les opportunités qu’offrent ces plantes pour l’amélioration des conditions de vie des plus pauvres, tout en préservant leur environnement, sont insuffisamment exploitées. Le  fait qu’elles offrent d’énormes potentiels  méritent qu’on leur apporte les soins appropriés.

Arh.



Source link

Bambou : promotion dans le Bongolava et l’Itasy (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.