La nouvelle présidence de la FJKM échappe à la mainmise des politiques.
La nouvelle présidence de la FJKM échappe à la mainmise des politiques.

Les nouveaux membres n’ont été élus qu’hier à 5h du matin alors que la clôture du  synode d’Antsirabe était prévue mercredi à 12h.

Pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi (président), pasteur Jean Louis Zarazaka (vice-président pasteur), Georges Henri Randriamamonjisoa (vice-président laïc), Olivier Randrianarivelo (trésorier), pasteur Zaka Hary Masy Andriamampianina (conseiller pasteur) et Bejamin Rakotomandimby (conseiller laïc). A l’exception du pasteur Jean Louis Zarazaka qui garde sa place, les autres membres du bureau central de la FJKM sont des nouvelles têtes. La liste n’est pas encore complète. Le secrétaire général sera élu en octobre. Le pasteur Jonah Radimisaona, celui qui a obtenu le plus grand nombre des voix après le pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi lors de l’élection des 100 « Mpiandraikitra foibe », serait pressenti à ce poste. Qui sont ces nouveaux élus ? Le pasteur Irako Andriamamonjisoa Ammi était pasteur de l’église FJKM Androndra Fahasoavana avant son élection. Quant à Georges Henri Randriamamonjisoa, il était le dernier directeur général du PSDR. En ce qui concerne Olivier Randrianarivelo, il a été élu député d’Antsirabe I du temps de Marc Ravalomanana. Le conseiller pasteur Zaka Hary Masy Andriamampianina était pasteur de l’église FJKM Tanjombato Maritiora. Le conseiller laïc Benjamin Rakotomandimby, quant à lui, est un magistrat, commissaire de la loi à la Cour Suprême.

Renvoyés dos à dos.  Pour la plupart des participants au synode d’Antsirabe, le spirituel a primé sur les calculs politiques durant l’élection des membres du nouveau bureau de l’église réformée à Madagascar. Ils ont renvoyé dos à dos le président de la République Hery Rajaonarimampianina qui a offert 30 millions d’ariary pour la préparation du synode et Marc Ravalomanana qui a mené ses lobbyings à Antsirabe. Le pasteur Irako Andriamahazosoa n’a été soutenu ni par Marc Ravalomanana qui n’aurait pas eu son candidat à la présidence de la FJKM, ni par Hery Rajaonarimampianina qui aurait manœuvré pour la reconduction du pasteur Lala Rasendrahasina. Par contre, le vice-président laïc sortant Marc Ravalomanana, qui a été élu lors du synode d’Antsirabe président du comité de célébration du 50e anniversaire de la FJKM, a proposé la reconduction du pasteur Jean Louis Zarazaka et l’élection d’Olivier Randrianarivelo au poste de trésorier. Le cas de l’ancien ministre des Finances et du Budget Radavidson Andriamparany a surpris tout le monde. Il était le seul laïc à avoir obtenu ¾ des voies lors de l’élection des « Mpiandraikitra foibe », alors qu’il n’a pas été élu vice-président laïc pour succéder à Marc Ravalomanana. La conclusion a été vite tirée : la FJKM veut écarter de son instance dirigeante ses fidèles politiquement trop marqués.

Interpellation. Comme la conférence épiscopale des évêques catholiques, le XVIIIe synode FJKM d’Antsirabe n’a pas ignoré les réalités quotidiennement vécues par les Malgaches. Le synode a réitéré sa détermination à lutter contre la corruption et la recrudescence de l’insécurité. Le synode a particulièrement interpellé les « fils » de la FJKM qui dirigent le pays. « Les dirigeants doivent se soucier davantage du social et des droits des citoyens pour que ces derniers puissent tirer profit des ressources naturelles de leur pays. », souligne le message du XVIIIe synode de l’église réformée qui s’est tenu du 17 au 24 août à Antsirabe. En tout cas, une nouvelle ère vient de s’ouvrir pour le « Fiangonan’i Jesosy Kristy eto Madagasikara » qui célébrera son 50e anniversaire en 2018.

R.Eugène

Images liées:

[See image gallery at midi-madagasikara.mg]

The post Bureau FJKM : De nouvelles têtes appeared first on Midi Madagasikara.


Source link

Bureau FJKM : De nouvelles têtes (Midi-Madagascar)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.