Les journalistes n’entendent pas à abandonner facilement la lutte contre le «code de la communication liberticide». Après la décision de la Haute cour constitutionnelle (HCC) selon laquelle le code sur la communication médiatisée et la loi sur la cybercriminalité sont conformes à la Constitution, les journalistes tiendront une réunion, ce jour, pour élaborer une nouvelle stratégie. Les politiciens ont émis leur avis concernant ce verdict de la HCC.

« Dans la loi 90-031 du 21 décembre 1990, le régime a enlevé la censure. Aujourd’hui, la HCC a déclaré conforme ce code. Nous pensons que le dialogue doit être fortement priorisé comme c’est le cas actuellement », a déclaré Ange Andrianarisoa du parti Arema.

Lalatiana Rakotondrazafy n’a pas été tendre. «  La HCC veut faire bonne figure aux yeux de l’Etat. Aussi, elle s’est rangée du côté du régime en apparence. Mais au fond, la HCC a demandé plusieurs précisions et éclaircissements sur certains articles. Cependant, aux yeux de la population, la HCC a suivi la voie et la voix de son maître».

Hery Rajaonarimampianina a toutefois fait savoir que la HCC est maître de sa  décision et que l’élaboration de ce code et de cette loi a été inclusive. «Ce n’est pas de moi, mais de nous tous. Vous avez été consultés, vous journalistes, les communicateurs, les techniciens», a-t-il martelé samedi dernier.



Source link

Code de la communication HCC : la voix de son maître (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.