Une nouvelle crise n’est pas à écarter suite au contexte sociopolitique de ces derniers jours.

En cause, l’incompétence du régime et son  incapacité à trouver des éléments de réponse aux difficultés quotidiennes de la population, d’après les déclarations des acteurs politiques. C’est ce qui explique sans doute la multiplication des mouvements à caractère politique ces derniers temps et dont le point commun est la détermination à renverser le régime en place. C’est le cas notamment de «Antso ho an’ny fanavontam-pirenena» (AFP), conduit par Faniry Razafimanantany, du «Dinika ho an’ny fanavotam-pirenena» (DFP) ou encore du «Mitsangàna ry Malagasy».

La déclaration du médiateur de la Communauté de développement des pays de l’Afrique australe (Sadc), Joaquim Chissano, lors de son déplacement est d’ailleurs révélatrice de cette situation.

«Supposons que le président démissionne maintenant, il faudra encore du temps pour organiser des élections. Le temps de trouver une autre personnalité pour diriger le pays ne peut que créer une nouvelle crise. Il faut donner la chance au processus de réconciliation. Il faut davantage de dialogue», a-t-il indiqué selon la déclaration rapporté par Radio France internationale (RFI). C’est que la situation semble de plus en plus sur la corde raide à Madagascar, ces jours-ci.

Rakoto



Source link

Conjoncture : une nouvelle crise à craindre (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.