Les occupants des six bâtiments administratifs à Andohatapenaka ont choisi de quitter les lieux depuis hier matin. Ils ont laissé l’endroit au profit du projet de village artisanal. Une entente aurait été trouvée entre ces fonctionnaires et le ministère auprès de la Présidence chargé des projets présidentiels, de l’aménagement du terri­toire et de l’équipement.