Dans la continuité de leur projet pour le développement du milieu artistique auprès des citoyens, l’Is’art Galerie et l’association la Teinturerie étoffent leur programmation.

Pour plus de créativité et d’échanges. La programmation de l’Is’Art Galerie et de l’association d’artistes la Teinturerie sise à Ampasanimalo, se découvre encore plus dans le cadre de leur projet artistique annuel. « Pour le développement du milieu artistique au bénéfice des citoyens », c’est à travers ce leitmotiv qu’ils ont lancé une quête de divers profils artistiques, depuis le mois de juillet. Sitôt dit sitôt fait, puisqu’à l’heure actuelle, ce projet visant à rendre l’art  accessible aux citoyens, tout en embellissant la ville, bat son plein, et ce, jusqu’au mois de janvier 2017 où il se clôturera.
Comme annoncé, trois volets se sont découverts à travers un appel à candidature qu’ils ont lancé, à savoir, l’art en milieu public, l’éducation artistique et le volet scène et diffusion. Tahiana Rakotoarivony, responsable au sein de l’Is’Art Galerie d’affirmer « Grâce à cette initiative, ainsi qu’aux ateliers qu’on a déjà lancés grâce aux artistes qui ont répondu à notre appel, on espère surtout, pouvoir pallier le manque d’éducation artistique. Par ailleurs, avec l’aide de nos partenaires, notamment l’Union européenne et les ONG qui nous soutiennent, on s’instaurera comme un centre d’art destiné à la formation des enfants issus des écoles publiques qui bénéficieront de nos apprentissages ».
Diverses ONG comme Grandir Dignement, Graines de bitume, l’Association Kantsa, l’association sportive « Finoana, fitiavana, fanantenana, fahasoavana » d’Ankazobe Alasora, l’ONG East ou encore l’ECPAT, ont répondu à leur appel.

Enrichissant
Trente-deux ateliers en deux demi-journées par mois, concernant la peinture, le graffiti, la sculpture et l’art plastique, seront mis à la disposition d’une dizaine d’enfants par ONG. Ces ateliers continueront ainsi jusqu’à l’année prochaine.
En outre, une flopée d’artistes passionnés se joignent à l’aventure pour essentiellement partager leur savoir-faire par rapport à leur discipline artistique respective et conformément aux volets auxquels ils ont été associés. Pour le volet art en milieu public, les artistes Maherisoa Rakotomalala, Naty Kaly et Rin’Art se chargeront de la réalisation de fresques murales dans différents quartiers de la ville. Quant au volet éducation artistique, Taka Andria­navalona, Eric Rakoto et Tovo Rasoanaivo se réserveront d’animer des ateliers auprès des écoles primaires publiques de la capitale. Le volet scène et diffusion quant à lui débute tambour battant, ce vendredi à partir de 21 heures sur la scène de l’Is’Art Galerie avec le bassiste Nully Ratomosoa.
« Une occasion pour nous d’accorder plus de place à la créativité des artistes et à de belles découvertes pour le public mélomane », confie Eric Rasoamiaramanana de l’Is’Art Galerie. Le 21 août à 21 heures, ce sera au tour de Balita Jaaly Marvin de se dévoiler avec « Stop ana’ndrayzao », s’ensuit la prestation du centre d’éducation artistique Volahasiniaina le 3 septembre à 15h30 où contes, danses et musique seront conciliés sur scène.

Andry Patrick Rakotondrazaka



Source link

Événement – La ville embellie par les artistes plasticiens(Express)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.