Toujours aussi festif comme à son accoutumée. La dixième édition du THB Tour à Mahajanga a pleinement eu lieu, malgré les réticences auxquelles elle a fait face.

Passera, passera pas   . Ce sont sans aucun doute là les mots qui sont restés collés aux lèvres des vacanciers et des fêtards présents dans la ville de Mahajanga durant ce week-end, notamment en évoquant le fameux événement THB Tour qui s’est tenu dans la localité. Les mêmes mots qui, en affichant un optimisme et une ténacité sans faille, ont tout aussi bien fait travailler les méninges des organisateurs de l’événement. Une dixième édition, ça se doit de marquer les esprits et de se célébrer comme il se doit. La pression était ainsi très grande pour le comité d’organisation de ce rendez-vous festif dans la ville des fleurs. D’autant plus que dès l’annonce de sa tenue dans la localité de Mahajanga, le THB Tour a d’entrée, faite face à la polémique et s’est laissé embarquer dans une cacophonie grandissante tout au long de son organisation. On peut ainsi dire que même si la fête était au rendez-vous cette année, cette édition du THB Tour ne s’est pas faite sans difficulté. Pour cause, une chamaillerie administrative et juridique entre le maire de la ville de Mahajanga, Mokhtar Salim Andrian-tomanga et ni plus ni moins son préfet Fitiavana Ravelomahay a failli remettre en cause le bon déroulement de l’événement jusqu’à la dernière heure. Le comité d’organisation du THB Tour qui, pour sa part promet ainsi de veiller à ce qu’au delà des dates prévues, les sites soient retrouvés tels qu’ils le sont, c’est-à-dire propres et nickels. Près de cent cinquante agents de sécurité ont veillé sur le public et sa sobriété et quatre vingts autres agents ont pris en main le nettoyage des lieux après. Au vue du respect des consignes réclamées  par la commune urbaine et le maire, le comité d’organisation espère ainsi des retours positifs de leur côté.
Le maire de la ville s’obstine à s’opposer à la tenue de cet événement qu’il considère entre autres, comme portant atteinte aux mœurs et au respect de sa ville. le préfet, lui, accompagné sa bénédiction l’événement accordant, par la même occasion, une bonne dose de festivités et d’amusements pour les riverains et les vacanciers locaux. De ce fait, adoubé par le préfet, le THB Tour a bien eu lieu tout au long du week-end à Mahajanga.

Festivités
En dépit de tout ce qui a bien pu se dire autant dans les médias que sur les réseaux sociaux, l’événement a ainsi bel et bien amusé et fait festoyer les habitants de la localité. « On s’en tient à ce qui s’est dit et convenu avec le préfet de la ville pour l’organisation de ce rendez-vous. Ceci-dit, même si l’on n’a pas eu son approbation, les consignes, les remarques et les recommandations laissé par le maire ont toutes été prises en compte » affirme Karine Razafin-drakoto, responsable au sein du groupe Star organisateur du THB Tour. En effet, en amont de la tenue de l’événement, le maire Mokhtar Salim Andriantomanga n’a cessé de scander le fait que le THB Tour pollue et entraîne l’insécurité dans la ville. « Il n’est vraiment pas nécessaire qu’une telle manifestation ait lieu dans notre ville. Le fait est qu’il nuit aussi bien à la quiétude de cette localité qu’à son environnement» souligne-t-il dans le cadre d’une conférence de presse.
Face à la réticence de la part de la mairie de la ville donc, en la personne de son haut responsable évidemment, le comité d’organisation du THB Tour, se référant à l’autorisation de la préfecture suivant la note n°01/16 – Préfet / SG/ MGA / NT autorisant l’événement à se tenir dans la ville des fleurs, a dû prendre place dans un lieu qui lui est inédit. Ayant effectivement lieu sur le fameux bord de Mahajanga où il instaure comme à son habitude sa scène, le THB Tour a dû déménager du côté du Village touristique sur la plage de Soma Beach dans le cadre de ce week-end. Entre autres pour ne plus faire de vagues, puisque le maire a littéralement saisi le tribunal administratif pour suspendre le THB Tour et annuler, par la même occasion, l’autorisation du préfet. Ceci-étant, il a bel et bien eu lieu.

Réalisation
Deux sites ont ainsi été mis en chantier pour accueillir l’événement, constamment accessible gratuitement. Le premier étant un espace réservé aux animations plage conçues pour les enfants et la famille en général, s’illustrant comme un grand parc d’attraction à ciel ouvert où manèges et divers concours ludiques amusent grands et petits. De l’autre, l’espace réservé exclusivement à un public majeur, sous haute sécurité et où les concerts avec les artistes se tiennent et la vente de boissons alcoolisés y est drastiquement régularisé.
Le public a ainsi répondu présent, d’autant plus que pour cette fois l’événement a spécialement tenu à mettre en avant et valoriser les artistes locaux. Le turbulent Marojoby accompagné de ses musiciens et de ses charmantes danseuses, ainsi que le jeune D’Alvis ont ouvert le bal avec vivacité dans la soirée du 19 août, retranscrivant avec panache sur la scène cette envie de festoyer à la manière d’un bon majungais. Le lendemain, la température est montée d’un cran avec la venue du groupe Ambondrona également à l’affiche. La bande à Beranto, Kix, Honty, Blanc et Ranto qui célèbre ses quinze ans de scène cette année n’a d’ailleurs pas manqué de saluer une fois encore l’initiative du THB Tour. « C’est un rendez-vous culturel avant tout et très festif à travers lequel le groupe a également grandi et a pu s’épanouir tout au long de ces années. On lui en sera ainsi toujours reconnaissant de nous avoir permis de l’égayer avec notre musique » confie Beranto sur scène. Ambondrona qui après sa tournée nationale prévoit de clôturer l’année comme à son accoutumé outre mer, mais réserve encore une surprise au public d’ici la fin de l’année. Hier après-midi, un parfum de musique tropicale a regagné la scène du THB Tour avec Taa’Tense et ses tubes, mais surtout l’illustre Maître Ruffin avec ses morceaux entraînants comme « Délibération » et « Iza no favori ». En outre, les animations tonitruantes des Djs Sniper et Nicky Di Manu ont incessamment fait bouger le public aussi, en plus du duo Fou Hehy qui fidèles à lui même a pris grand plaisir à amuser la galerie.

Andry Patrick Rakotondrazaka



Source link

Événement – THB Tour, contre vents et marées à Mahajanga(Express)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.