Le suspens durera jusqu’à la fin puisque les candidats à la présidence de la FJKM ne seront connus que ce jour, soit quelques temps avant la tenue des élections.

En fait, les 100 grands électeurs ont été élus tard dans la soirée d’hier. Alors qu’ils pourront par la suite soit se porter candidat soit désigner un candidat. Et parmi eux, 31 grands électeurs pasteurs et 31 grands électeurs laïcs élus par les représentants de tous les synodes et des branches de la FJKM. Le reste étant désigné par ces derniers.

«Nous sommes arrivés au nombre de 100 grands électeurs au lieu de 80 car certains participants ont tenu à faire intégrer une vingtaine de grands électeurs», a indiqué un participant au synode, laissant entendre qu’il s’agit des membres issus du parti au pouvoir.

Précisions

Cependant, la FJKM déplore une politisation exagérée de ce 18è synode au vu de toutes les informations véhiculées. «Le règlement intérieur de la FJKM a déjà été établi et aucune modification n’est plus possible», a indiqué un pasteur présent au synode joint au téléphone hier pour démentir les informations selon lesquelles l’ancien président Marc Ravalomanana  aurait demandé une rallonge de deux ans pour son mandat en tant que vice-président de la FJKM.

D’après notre source, l’ancien chef d’Etat aurait juste demandé des responsabilités auprès de la FJKM, étant donné que son mandat a pris fin et qu’il ne peut plus se présenter pour cause de limite d’âge. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a été élu co-président du comité de célébration du 50è anniversaire de la FJKM.

En ce qui concerne la somme de 30 millions d’ariary octroyée par le président de la République, elle aurait été affectée aux dépenses courantes de la FJKM, contrairement à certaines informations selon lesquelles elle aurait été détournée.

Dans tous les cas, le nouveau bureau de la FJKM devrait être connu ce jour, notamment le président qui succèdera à Lala Rasendrahasina, le vice-président, le secrétaire général et le rapporteur. Les candidats seront élus par les 2/3 des grands électeurs. Toutefois certains noms prétendants au poste du président de la FJKM circulent à l’instar de Lala Rasendrahasina, candidat à sa propre succession, Jean-Louis Zarazaka, Ammi Irako ou encore de Fidimalala Andriamasinoro.

Tahina Navalona



Source link

FJKM : les participants déplorent la politisation du synode (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.