A moins de quatre mois de l’ouverture officielle du sommet de la Francophonie à Madagascar, le régime se veut rassurant et s’efforce de dissiper les inquiétudes relatives aux infrastructures.

Les visites des chantiers se succèdent et se multiplient pour le régime. Une autre manière de s’assurer et de rassurer l’opinion publique et notamment l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) qu’en matière d’infrastructures, les travaux avancent et on sera dans les temps. Mais est-ce vraiment le cas car à entendre les informations qui circulent depuis la semaine dernière, certains ouvrages ne seront pas achevés dans les délais normaux.

L’on a pu entendre que le village Voara où devait être hébergée une partie de la délégation étrangère ne sera pas terminé à temps. Reste à savoir si le salon VIP de la Conférence internationale d’Ivato (CCI) et les chambres de l’hôtel 5 étoiles le seront car le mois de novembre approche et le temps n’attend pas. Dans la même foulée, parait-il également que les travaux de construction du fameux tarmac destiné à accueillir les avions présidentiels  ne seront que partiellement terminés.

Message

Malgré tout, le président de la République, Hery Rajaonarimampianina se veut rassurant. «Ce sommet est d’une importance capitale pour le pays et pour la population. Il génère nombreux emplois car plus d’un millier de Malgaches ont été recrutés afin de travailler au sein des différents chantiers. La construction et la réhabilitation des infrastructures relatives à cette réunion internationale sont sur la bonne voie. Cependant, même si certaines d’entre elles ne seront pas achevées lors du sommet, elles contribueront davantage au développement de notre pays », a-t-il déclaré lors d’une descente sur le terrain, à Ivato, le week-end dernier.

Plus le sommet approche plus le régime a une obligation d’informer régulièrement l’OIF sur l’état des lieux d’infrastructures. A coup sûr, cela ne chamboule en rien la tenue du sommet, mais pour les observateurs, Hery Rajaonarimampiainina à travers ses déclarations a voulu lancé un message à tous les niveaux que certains chantiers ne seraient pas achevés à temps même si force est de constater que d’autres  ont des mois d’avance.

Les dirigeants multiplient actuellement les sensibilisations et les tractations afin d’éveiller la fierté nationale des Malgaches en abritant ce sommet de la Francophonie. Un appel qui ne convainc pas les opposants privés de liberté d’expression et de manifestation. Les politiciens sont d’accord sur un point, le régime actuel abuse de son pouvoir pour astreindre les différentes institutions à devenir la « voix de leur  maître ».

Rakoto



Source link

Francophonie – infrastructures : le régime se veut rassurant (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.