Un dossier relatif sur un cas de fraude et de corruption douanières impliquant des sociétés privés et sept agents de la douane a été présenté hier au Tribunal de première instance (TPI) de Toamasina. Mais, toutes les personnes suspectes ont bénéficié d’une liberté provisoire.

Fausses déclarations, faux documents et non respect des procédures douanières. Sept sociétés privées et sept agents de l’administration douanière sont impliqués dans cette affaire qui remonte au mois d’août 2015. Il s’agit de l’importation de 285 conteneurs de farine et de sucre déclarés comme étant du riz blanc d’origine indienne. D’après les informations reçues, les préjudices de l’Etat en matière de droits et taxes douaniers  sont estimés à plus de deux milliards d’ariary.

Liberté provisoire

Malgré les accusations et les preuves tangibles à l’encontre des 14 suspects, ces dernier ont été remis en liberté en attendant la nouvelle audience prévue se tenir le 13 octobre prochain. Déjà, plus d’un se demande sur le dénouement de ce dossier d’une grande capitale en matière de lutte contre les fraudes douanières. En fait, l’affaire des bois de rose vient tout de suite à l’esprit car jusqu’à maintenant les gros bonnets faisant déjà l’objet d’une enquête courent toujours.

Un réseau de fraudes

Ces personnes sont ainsi soupçonnées d’avoir utilisé des faux documents pour les déclarations de ces marchandises, ensuite d’avoir modifié leur description dans les logiciels de l’administration des Douanes et enfin de ne pas avoir respecté les procédures douanières.

L’affaire ayant été découverte en septembre 2015, les enquêtes ont pu aboutir sur des indices graves et concordants sur des abus de fonction et de franchise illégale qui constituent des infractions prévues et réprimées par le Code pénal ainsi que par la loi anti-corruption.

TN



Source link

Fraudes douanières à Tomasina :14 suspects remis en liberté (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.