Bagarres enfantines virées au meurtre. Tel a été le drame vécu par la population de deux quartiers proches du district d’Ikalamavony, abritant respectivement une tribu, dans la matinée de mercredi. Une dizaine d’agents de la gendarmerie détachés à Fianarantsoa ont été dépêchés sur le lieu pour prêter mains fortes à ceux de ce district, qui n’arrivaient pas à contenir les affrontements. Le calme y est revenu depuis l’intervention de ces forces de l’ordre mais le pire est encore à craindre.
Selon un habitant de ce lieu, l’échauffourée aurait débuté par une bagarre entre deux enfants qui a abouti à la fusillade entre leurs parents et leurs proches. Une personne a été tuée par balle et une autre part un coup de hache, à la tête.
L’intervention des forces de l’ordre, chargées de la sécurité des ces localités, et qui voulaient ramener la paix, a aggravé la situation et a encouragé la fusillade. Ce qui les a obligés à appeler du renfort auprès du détachement de Fianaran­tsoa. Actuellement, des agents patrouillent dans les rues de ces localités pour assurer la paix, rassure une source auprès de la force d’intervention de la gendarmerie, au sein de ce district.

F.R.