La société civile déplore également l’attitude du chef de l’Etat visant à créer la division au sein des militants pour la modification du Code de la communication. Cela à l’instar de la plateforme Ilontsera. Cette dernière dénonce ainsi, «L’exclusion de la société civile de cette ultime démarche malgré la place qu’elle a déjà occupée depuis le début du processus d’élaboration du projet de code jusqu’à la résolution de la présente crise».

Un geste qui pourrait d’ailleurs être considéré comme une «volonté d’exclure la société civile de tout contrôle du nouveau système médiatique à venir, et plus précisément de la régulation publique du politique», poursuit-elle.

Entêtement

Ilontsera regrette ainsi l’entêtement des autorités à considérer la problématique du code de la communication comme une source de conflit entre l’Etat et les journalistes ou entre les institutions elles-mêmes, et non la liberté d’expression et d’opinion. Ce d’autant plus que cette affaire concerne «le droit fondamental, constitutionnel, universel, et surtout une affaire de nécessité de salubrité publique concernant tous les citoyens, les fokonolona et la communauté entière».

A noter qu’Ilontsera avait déjà interpellé la Haute cour constitutionnelle (HCC) avant que celle-ci ait validé le texte sur le Code de la communication. Un rappel qui tient également compte de la réaction de la communauté internationale comme quoi il faudrait, «Renforcer davantage les critères d’évaluation de la Grande île en matière de respect de la démocratie et de bonne gouvernance».

D’autant plus que, «Le pays s’apprête à montrer au monde entier son vrai visage à l’occasion de l’accueil des prochaines rencontres internationales», avait-il indiqué dans son précédent communiqué.

T.N



Source link

Ilontsera dénonce une exclusion (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.