Suite à l’assassinat odieux de deux jeunes français sur l’île de Sainte Marie le 20 août dernier et face aux risques de dérapages verbaux ou autres, la France semble bien mesurée ses paroles et veut sûrement calmer les esprits. Le Consul de France accompagné par le secrétaire d’Etat à la gendarmerie malagasy, Paza Didier, se sont rendus à l’île Sainte Marie ce 22 août afin de s’enquérir de l’enquête et l’accélérer sûrement. D’un autre côté, dans une déclaration publiée ce 22 août sur le site de la diplomatie française, la France adresse ses condoléances et exprime toute sa sympathie aux familles des deux éco-volontaires français retrouvés morts dimanche à Sainte- Marie. Dans une interview sur Europe 1, le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal, note que « Madagascar est identifié comme étant une région avec vigilance renforcée. Il invite les touristes et la communauté française sur place à suivre les conseils pratiques et les recommandations du site du ministère des Affaires étrangères. « Je ne crois pas que l’on puisse dire qu’il y a une violence qui vise particulièrement les Français, mais les touristes et les expatriés peuvent être visés par une certaine criminalité », estime le porte-parole du Quai d’Orsay.

Cette affaire odieuse tombe très mal pour le secteur tourisme qui a du mal à se relever après des années de crise, la vindicte populaire de Nosy be et la grève interminable d’Air Madagascar l’année dernière. Le groupement des opérateurs du tourisme à Madagascar (Go To Madagascar) note que « les actes tragiques survenus à Sainte Marie sont inqualifiables et il nous faut comprendre qu’une banale mésentente dans un lieu de divertissement reconnu s’est effroyablement soldé par un drame qui ne ressemble en rien dans le constat à la quiétude de l’île de Sainte Marie. Une chose est sûre, les Saints-Mariens sont des gens chaleureux et pacifiques. Les rues sont fréquentées jusqu’à des heures tardives de la nuit et on s’y sent en sécurité. Aussi Go to Madagascar estime « qu’il est important de laisser l’enquête sur le double meurtre survenu à Sainte-Marie suivre son cours avant d’émettre tout avis qui pourrait dénigrer la destination. Faut-il savoir que les travaux d’investigation ont déjà débuté et tout départ de Sainte-Marie a été différé afin de faciliter le travail des enquêteurs ».



Source link

La France essaye de calmer les esprits (Tribune)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.