La France par le biais de son ministère des affaires étrangères et son consulat met la pression pour faire la lumière sur l’odieux assassinat de deux de ses ressortissants à Sainte Marie. Ainsi un communiqué publié sur le site officiel du ministère des affaires étrangères français informe que Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères et du Développement international a eu un entretien téléphonique avec son homologue malgache, Béatrice Atallah, le lundi 22 août 2016. « Le ministre a fait part de son souhait que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce terrible assassinat et formé le vœu que, d’une manière générale, la sécurité des Français présents à Madagascar soit assurée. Le Consulat général à Tananarive ainsi que les services du ministère à Paris sont mobilisés et apportent leur assistance aux proches de nos compatriotes décédés ».

Les autorités malgaches s’activent tout en se défendant de privilégier les étrangers et les tenants du pouvoir. En tout cas d’après les premiers éléments de l’enquête, « la jeune femme n’aurait subi aucune agression sexuelle » et 4 personnes ont été interpellées actuellement. Le service de la communication de la police nationale a tenu à préciser que les autorités ne « privilégient aucunement les étrangers ou les tenants du pouvoir » comme le supposer certains mais « cela dépend des éléments de l’enquête et des preuves ». Précision suite aux récriminations des citoyens malgaches qui reprochent aux forces de l’ordre en général de ne s’activer que quand des étrangers ou les tenants de pouvoir sont victimes, et qu’ils ne bougent pas le petit doigt quand il s’agit des citoyens lambda. La police nationale note que les autorités travaillent pour tous les citoyens. Ce qui est à prouver !



Source link

La France met la pression, Madagascar s'active, les forces de l'ordre se défendent (Tribune)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.