Le PNUD revient pour poursuivre la résolution de la crise malgache si l’on peut dire car finalement le pays n’est pas sorti de l’auberge malgré les élections et la mise en place encore en cours des institutions dites démocratiques. Suite au rappel de Joachim Chissano qui a conduit récemment une délégation de la SADC quant à l’application de la feuille de route, l’ONU par le PNUD entame une série de rencontre avec les grands acteurs de la démocratie. Un atelier de deux jours s’ouvre ce lundi 29 août à cet effet. Il semble que le volet réconciliation nationale soit au centre sinon un des principaux thèmes transversal de cet atelier proactif. En tout cas, les premiers invités à cet atelier sont les politiciens et les chefs de parti considérés comme les grands acteurs de la démocratie tout comme les médias et les sociétés civiles et religieuses. Ces dernières semaines, toutes ces entités se sont fait entendre à leur manière. Elles ont toutes fait le constat d’échec du pouvoir et ont proposé des solutions jusqu’à la démission du régime ou encore l’organisation d’élection anticipé. La toute dernière « trouvaille » des politiciens pour résoudre les problèmes du pays et de la population enlisée dans une crise incommensurable est la suivante : mettre en place une transition et refonder la nation, c’est-à-dire, trouver une autre constitution.



Source link

Le PNUD à nouveau (Tribune)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.