Les dépouilles mortelles des deux jeunes français assassinés à Sainte Marie le 20 août dernier sont rapatriées en France hier 29 août. Les enquêtes continuent selon les autorités malgaches. 9 personnes sont suspectées d’être impliquées dans ces meurtres odieux dont l’ancien petit ami de la jeune femme. 38 témoins ont été entendus et 6 maisons ont été perquisitionnées la semaine dernière.

Les autorités françaises mettent la pression sur les malgaches pour accélérer les enquêtes et traduire en justice les coupables. Deux enquêteurs français vont venir épauler les malgaches suivant l’accord de coopération entre les deux pays. Jusqu’ici, la France n’a pas encore mis « zone orange ou rouge » la destination Sainte Marie ou Madagascar comme elle l’a fait après l’affaire de Nosy Be mais appelle ses ressortissants à faire preuve de plus de vigilance à Madagascar.

Cette affaire met à mal le secteur tourisme qui peine à décoller après la crise, Nosy Be, Air Madagascar. D’autant que l’île Maurice et Seychelles, les îles voisines, sont des concurrents redoutables pour la Grande Ile. Cette dernière fait presque toujours parler d’elle au négatif sur le plan international alors que les deux premières font le contraire.



Source link

Les corps rapatriés (Tribune)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.