Attaque avec otages. Une quarantaine de dahalo munis de fusils de chasse, de lances et de haches, ont attaqué le village d’Analamitsivala, à douze kilomètres de Mahabo, dans la matinée d’hier vers cinq heures. Trois hommes parmi le fokonolona ont été tués lors de l’attaque. Trois dahalo sont aussi abattus par les forces de l’ordre. Selon la dernière information de la gendarmerie nationale, quatre-vingt dix parmi les cent bœufs volés ont été récupérés.
Outre l’attaque, les dahalo ont pris aussi en otage trois personnes dont deux femmes et un bébé, selon la gendarmerie. Heureusement, les otages ont pu être sauvés et sont hors de danger. Les villageois ont été surpris, car il y a longtemps que ce village n’a pas été l’objet d’une attaque de dahalo.
«À la vue des assaillants, des villageois ont donné l’alerte. Ce qui n’a fait qu’attiser la colère des dahalo qui n’ont pas hésité à ouvrir le feu, tuant ainsi trois villageois sur le coup », a confirmé la gendarmerie nationale à Mahabo.
Le matin même, vers six heures, les forces de l’ordre ont reçu l’alerte et ont  tout de suite, entamé la poursuite. Ces forces ont bouclé le kizo d’Antsavila. Une heure après, les dahalo pris au piège ont pu quand même prendre la fuite. Les trois otages ont pu être sauvés. Les voleurs des bœufs, quant à eux, ont été  pris en filature. Les bandits de grand chemin ont pris la direction du sud. Vers midi, de violents affrontements ont eu lieu entre ces derniers et les éléments mixtes de la police, de l’armée et de la
gendarmerie. Trois dahalo ont perdu la vie durant cet accrochage.

Nantenaina Njanahary