Les bandits de grand chemin ont de nouveau frappé à Mampikony. D’après une station télévisée locale, un jeune opérateur aurait été trahi par son homme de confiance qui aurait sympathisé avec cinq dahalo.
Les bandits ont dérobé à la victime, la somme de 30 millions ariary. Ils ne se sont pas contentés de ce vol, ils lui ont aussi brisé la jambe droite et le bras droit. La victime a été admise au Centre hospitalier universitaire d’Androva depuis lundi. Sa famille soupçonne une complicité entre son compagnon et ses agresseurs.
Sa mère raconte : « Son compagnon et lui ont voulu rejoindre le marché bovin et ont traversé à pied le village. Des jets de pierre les ont cueillis en cours de route. Les malfaiteurs se sont constitués en deux groupes et mon fils  s’est retrouvé entre eux. Son ‘aide de camp’ est à peine blessé alors que lui, il a la jambe droite et le bras droit sérieusement fracturés. Son compagnon aurait discuté avec les dahalo lors du petit-déjeuner, mais mon fils ne s’est douté de rien. Il a pris quelques minutes après ses attaquants, le même chemin. »
Le compagnon du blessé est détenu à Mampikony pour enquête. Mais sa famille craint beaucoup qu’il soit relâché par les forces de l’ordre.
Vero Andrianarisoa