Offrir à chaque citoyen un service de proximité en matière foncière. Dans le cadre de la nouvelle politique foncière de l’État, visant la déconcentration massive et le rapprochement des usagers par les services fonciers, un guichet unique à Maro­voay, permettant de traiter les dossiers à un même endroit, afin d’alléger les procédures et les allées et venues des usagers du service de la Topo et des domaines, a été inauguré samedi dernier. « Ce genre de structure permettra à toutes les régions d’avoir la même chance pour le développement, du fait qu’elle permettra aux habitants de sécuriser leurs terrains et de les exploiter en toute quiétude pour produire encore plus », a expliqué Narson Rafidi­manana, ministre auprès de la Présidence en charge des Projets présidentiels, de l’aménagement du territoire et de l’équipement.
Marovoay, une localité jouant un rôle économique important sur le plan agricole de Madagascar, grâce à sa vaste plaine aménagée pour la riziculture,  a toujours été confrontée à des problèmes domaniaux. En 2013, une étude ménée par Rado Rabeantoandro et son équipe a déjà soulevé la nécessité de transparence, de révision et d’alignement des prix. « Les registres consignant les tarifs applicables aux transactions foncières, par exemple, sont différents au niveau des services domaniaux et des centres fiscaux », ont-ils constaté. La corruption à tous les niveaux des services fonciers est aussi largement évoquée par la population de cette localité. Ainsi, « afin de satisfaire encore plus les usagers, il est grand temps de redorer l’image des services fonciers en ne percevant que les droits et taxes déjà prévus par les textes en vigueur, et de bannir toute forme de favoritisme », a indiqué le ministre Narson Rafidimanana.

Rado Andriamampandry