Le meurtre de deux ressortissants français à Sainte-Marie continue de défrayer la chronique. Les réactions fusent de partout.

L’enquête concernant ce double meurtre se poursuit et avance à pas de géant. Selon une source sécuritaire, une dizaine de personnes ont déjà été auditionnées par les enquêteurs mixtes de la police et la gendarmerie jusqu’ici. Quatre d’entre elles, dont deux femmes, ont été placées en garde à vue. «Pour le moment, rien ne permet d’affirmer que ces quatre personnes sont réellement impliquées dans ce double meurtre mais pour les besoins de l’enquête, nous ne négligeons aucun piste. D’autant plus qu’elles sont protégées par la présomption d’innocence», a indiqué la source. Sept étrangers figurent parmi les personnes auditionnées.

Selon des sources concordantes, l’on a appris qu’outre les experts de la police et les enquêteurs de la Section de recherches criminelles venant de Toamasina, des gendarmes français sont également dans nos murs pour soutenir leurs collègues malgaches.

Appel à témoins et récompense

En vue de faire avancer l’enquête, Maximin Tsivolagne, député de Sainte-Marie a lancé un appel à témoins. «Tous ceux qui pensent avoir un indice qui permettrait aux enquêteurs d’avancer davantage sont appelés à se manifester», a-t-il déclaré. L’on sait par ailleurs qu’une récompense sera offerte à celui ou celle qui fournira des informations pouvant aider à retrouver les meurtriers.

Peu de temps après la découverte des corps de Marie Céline Hélène Chaigneau, stagiaire scientifique au sein de l’association Cétacé Madagascar (Cétamada), et de Romain Henri Louis Bolloh, écovolontaire de cette association qui œuvre pour la protection de l’environnement et des mammifères marins, le ministre du Tourisme, Roland Ratsiraka, a fermement condamné cet acte. De son côté, l’ambassade de France à Madagascar s’est également prononcée sur cette affaire.

«Nous avons appris avec émotion le crime odieux qui a coûté la vie à deux ressortissants français, dimanche 21 août, sur l’île de Sainte-Marie à Madagascar. La France adresse ses condoléances et exprime toute sa sympathie aux familles des victimes, avec lesquelles nous sommes en contact. Une enquête est en cours. Le consulat général à Antananarivo est pleinement mobilisé et apporte son assistance aux proches de nos compatriotes décédés», a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Partageant la douleur des familles des victimes, la ministre des Affaires étrangères, Béatrice Atallah, a elle aussi exprimé sa sympathie et présenté ses condoléances. «Je tiens à vous informer que le gouvernement malgache prend à cœur cette affaire d’homicide et a déjà dépêché sur place le secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie avec des éléments spécialistes en matières criminelles et ceux de l’Etat-major mixte opérationnel afin d’identifier et d’arrêter les auteurs», s’est exprimé la ministre.

Mparany



Source link

Meurtre de deux français : quatre suspects placés en garde à vue (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.