La vie politique malgache, cette semaine, n’a connu aucun des bouleversements que la branche la plus activiste de l’opposition, incarnée par le parti A.F.P. avait annoncés. L’échec des manifestations organisées, le week-end dernier, a ramené à la prudence ceux qui avaient appelé à un renversement du régime de Hery Rajaonarimampianina.  Les membres de « Mitsangàna ry Malagasy » ne veulent cependant pas baisser les bras et veulent organiser un « meeting » aujourd’hui dans une enceinte privée. Ces derniers jours ont aussi été marqués par l’annonce de ce meurtre horrible de ce couple de jeunes Français, écovolontaires de l’association Cetamada à Ste Marie. L’émoi provoqué à Madagascar et en France a été immense et les autorités françaises et malgaches ont annoncé que tout serait fait pour retrouver les coupables.  Et en effet, l’enquête diligentée sur place avance très vite et devrait livrer des résultats rapides. Le parquet de Paris a d’ailleurs ouvert une instruction.  Une marche pacifique de protestation contre l’insécurité a déjà eu lieu à Ste Marie, on en annonce une autre aujourd’hui dans la capitale.  Le préfet d’Antananarivo n’en a pas été avisé, va-t-il l’interdire ? Le code de la communication qui a été votée par une poignée de députés et qui a passé avec succès le contrôle de constitutionnalité de la HCC n’en finit pas de provoquer des remous au sein du monde journalistique. Fallait-il aller à Iavoloha pour s’entretenir du sujet avec le président de la République ? Un certain nombre de confrères ont répondu par l’affirmative et ont accepté l’invitation. Leur démarche a été décriée par une partie de la profession qui ne s’est pas sentie engagée par les propositions faites. Le chef de l’Etat a affirmé que la loi serait promulguée, mais qu’un espace de concertation serait créé.   Le mouvement des journalistes pour la liberté d’expression a exprimé haut et fort son indignation et a clamé que ses membres n’y participeraient pas. L’événement le plus important de cette fin de semaine est cependant l’élection du président du FJKM.  L’Eglise Réformée de Madagascar a à sa tête un pasteur qui n’a pas été élu pour des considérations politiques.

Le monde sportif a définitivement tourné la page de ces 28èmes jeux olympiques de Rio qui l’ont émerveillé quinze jours durant. C’est maintenant vers Tokyo, qui sera la prochaine ville olympique que ses yeux se tournent dorénavant. Néanmoins, ce sont les événements habituels du calendrier sportif qui retrouvent leur primauté : la ligue des champions en Europe, les premiers matches éliminatoires de la coupe du monde 2018. Mais cette actualité sportive n’occulte pas celle plus dramatique qui se déroule sur le terrain du moyen orient.

Intervention de l’armée turque en Syrie. L’attentat de Gaziantep qui a fait 240 morts lors d’un mariage a provoqué la colère de la communauté kurde. Les autorités turques se sont empressées de dire qu’il porte la marque de DAECH et dans la foulée, ont décidé d’envoyer leur armée dans le nord de la Syrie pour installer une zone sécurisée. L’objectif de l’Etat turc est cependant de porter un coup d’arrêt à l’expansion des forces kurdes qui volent de succès en succès dans ce bout de territoire.

L’Europe reste toujours sous la menace des attentats terroristes et les autorités des différents pays de la communauté restent très vigilantes dans ce domaine . C’est dans ce contexte que l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy a annoncé sa candidature à l’élection de 2017, insistant sur le volet sécuritaire de son programme.

L’Italie pleure ses morts après le violent séisme qui a secoué son centre, il y a deux jours. Le bilan fait état de 267 victimes et risque encore de s’alourdir dans les jours qui viennent.

La vie politique malgache semble être retombée dans la monotonie qu’elle connaissait avant l’agitation de la semaine dernière. Le régime semble avoir repris la main après avoir été fortement contesté. L’opposition veut faire entendre sa voix, mais elle compte ne pas donner au pouvoir l’occasion de la prendre en défaut.

Patrice RABE

The post MIDIRAMA : Une opposition toujours prête à faire entendre sa voix appeared first on Midi Madagasikara.


Source link

MIDIRAMA : Une opposition toujours prête à faire entendre sa voix (Midi-Madagascar)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.