Une tentative d’exportation de drogue a tourné court à Nosy Be. Quatre Seychellois ont été pris en possession de résine de cannabis. Leur catamaran a été approché au large .

Un trafic de drogue a été pris à contre pied, à Nosy Be. Un coup de filet policier a été illustré par une quadruple arrestation, une saisie de drogue destinée à l’exportation, et l’immobilisation d’un catamaran. Les éléments de la Police aux frontières (Paf) de l’île au Parfum ont arrêté quatre ressortissants seychellois, dans l’après-midi de dimanche. Ces derniers ont été pris en possession de résine de cannabis. L’officier de police Odin Tovolahy, chef Paf à Nosy Be, indique que les quatre Seychellois, se sont fait coincer à Antamontamo, au Nosy Komba.
« Ils ont débarqué dans l’île le 7 août avec des visas touristiques de 30 jours. Cinq  jours plus tard, ils se sont présentés à notre service pour remplir les formalités de départ», met en avant le chef Paf. En poursuivant, il indique que le lendemain dans la matinée, les suspects n’ont pas encore quitté Nosy Be, sous prétexte qu’ils avaient encore des achats à faire.

Filature
Du coup, c’est seulement en début d’après-midi qu’ils prévoyaient de prendre la mer. Au lieu de faire cap vers le nord, ils ont pris la direction opposée, ce qui a mis la puce à l’oreille de la police.
Pris en filature par une vedette à bord de laquelle se trouvaient des éléments de la Paf, le catamaran des quatre Seychellois a été aperçu au loin, bord à bord avec une embarcation de dealers, qui l’a rejoint. La transaction a été par la suite conclue dans un restaurant de l’île au parfum. Arrêtés, les quatre Seychellois auraient avoué avoir déboursé 1 200 euros, pour le produit stupéfiant retrouvé, en vue d’une revente, une fois dans leur pays. Les dealers avec qui ils ont traité, ont, pour leur part, réussi à se glisser à travers les mailles des filets. Les quatre étrangers ont été placés en garde à vue avant d’être déférés au Parquet. Leur catamaran, a été, en revanche, remis à l’Agence portuaire, maritime et fluviale.

Seth Andriamarohasina