Sakoroka-1La Préfecture de Police d’Antananarivo a décidé de réquisitionner les Forces de l’ordre pour empêcher la tenue de cette manifestation sans autorisation.

L’affrontement sera inévitable demain à Analakely. En effet, comme il fallait s’y attendre, les Forces de l’ordre vont tout faire pour empêcher la tenue de la descente dans la rue prévue par les partisans du mouvement « Antso ho Fanavotam-Pirenena » (AFP). Hier, les leaders de l’EmmoNat dirigés par son patron, le Général Florens Rakotomahanina a convoqué la presse pour évoquer la décision de la Préfecture de Police d’Antananarivo qui a réquisitionné les Forces de l’ordre pour cette manifestation « non autorisée » et considérée comme « de nature à provoquer des troubles ». A entendre les explications des chefs militaires, des mesures drastiques seront prises pour  cette « journée à haut risque ». D’autant plus que si l’on en croit aux propos du numéro Un de la CIRGN Analamanga, les renseignements recueillis au niveau des forces de l’ordre confirment l’existence d’individus qui auraient été payés pour organiser une scène de pillage au niveau du centre ville demain. Des mercenaires armés envisageraient même d’infiltrer le mouvement et de tirer sur la foule. « C’est pourquoi toutes les mesures seront prises pour maintenir l’ordre et la sécurité », a soutenu le Général Florens Rakotomahanina. Faut-il rappeler qu’avant l’attentat de Mahamasina qui a fait trois morts et plus de 80 blessés le 26 juin dernier, cet Officier Général a aussi prévenu les Tananariviens sur l’existence d’une sérieuse menace d’attentat le jour de la célébration de la fête de l’indépendance. D’après les informations, un projet de 26 janvier bis serait en cours de préparation. Les renseignements militaires auraient également confirmé l’existence d’un projet de recrutement de « gros bras » et d’ex-militaires pour semer les troubles à Antananarivo. Il serait même question d‘introduction illégale d’armes via l’île de Sainte-Marie.

Arrestation. Face à cette menace, des mesures drastiques ont été prises au niveau des Forces de l’ordre pour maintenir l’ordre et la sécurité. Hier, le Commandant de l’Emmoreg, le Colonel Ravoavy Zafisambatra a fait savoir que la place du 13 mai sera quadrillée tôt le matin et les accès sur l’Avenue de l’indépendance seront interdits. Mis à part les dispositions de sécurité habituelles, des éléments en tenue civile et des agents motorisés seront également mobilisés afin de faciliter les interventions. En effet, les troupes du Général Florens Rakotomahanina prévoit de procéder à l’arrestation des leaders de cette manifestation non autorisée. A l’allure où vont les choses actuellement, l’affrontement est inévitable demain du côté d’Analakely. Joint au téléphone, le porte-parole du mouvement « Antso ho Fanavotam-Pirenena », Faniry Razafimanantany a riposté à la déclaration du numéro Un de la CIRGN Analamanga. « Malgré cette menace, notre programme est maintenu et nous serons présents sur la place du 13 mai vendredi », a-t-il annoncé. Avant de lancer au passage un appel à l’endroit des Tananariviens afin de venir nombreux à Analakely demain « pour prouver que des milliers de personnes sont contre ce régime ». Face à la menace d’arrestation, Faniry Razafimanantany de déclarer qu’il n’en a pas peur. « Ce genre de menace est un langage typique des régimes dictatoriaux, mais il ne faut jamais ignorer la force du peuple qui est plus fort que les armes », a-t-il soutenu. Une manière à lui d’exprimer la détermination des leaders du mouvement « Antso ho Fanavotam-Pirenena » à aller jusqu’au bout de leur projet. D’autant plus que d’après les informations qui ont circulé depuis hier, d’autres forces politiques et des mouvements syndicaux ont également décidé de rejoindre l’AFP. A suivre.

Davis R

Images liées:

[See image gallery at midi-madagasikara.mg]

The post Place du 13 mai : Affrontement inévitable demain appeared first on Midi Madagasikara.


Source link

Place du 13 mai : Affrontement inévitable demain (Midi-Madagascar)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.