Une hausse du remboursement de divers frais sera observée auprès de la Cnaps. Elle s’alignera au coût de la vie actuelle afin de combler les besoins des usagers.

L’augmenta-tion du remboursement des frais d’accouchement par la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps) a figuré dans la proposition de loi sur la hausse des prestations familiales, adoptée lors du conseil des ministres du 3 août. Dans cette proposition, la Cnaps s’apprête à rembourser jusqu’à 58 000 ariary de frais d’accouchement, si actuellement, ce coût de remboursement est de 5 000 ariary seulement. Une hausse de 100% des autres prestations familiales est aussi enregistrée. « Les prestations ne sont plus adaptées au coût de la vie actuelle. Ainsi, afin de satisfaire les besoins des usagers, la CNaPS a proposé une hausse des prestations et un allègement de la condition d’octroi des prestations», rapporte un communiqué de la Cnaps, samedi.

Augmentation
Concernant les accidents de travail et les maladies professionnelles, le remboursement des frais médicaux et l’indemnité de déplacement ont connu également une hausse. À l’instar des frais de consultation qui s’élèveront  à 5 000 ariary, les petites chirurgies et la radiologie à 3 000 ariary. D’autre part, les frais funéraires s’atteindront   100 000 ariary. Pour les pensions de retraite, une majoration de 20% a été communiquée. Pour la pension proportionnelle, elle sera accordée avec au moins soixante trimestres de cotisation remplis. L’application de ces révisions attendra encore le décret et l’arrêté d’application.
Cette révision des prestations familiales est une transition vers le nouveau code de prévoyance sociale, élaborée il y a 6 ans. Il promet d’être plus avantageux pour les employés du secteur privé. Les pensions devraient augmenter jusqu’à 65% du taux actuel, l’allocation familiale sera de 7 000 ariary. Selon une source auprès de la Cnaps qui célèbre actuellement ses 60 ans d’existence, l’application de ce nouveau code s’alignera avec la hausse de la cotisation des employés du secteur privé.

Miangaly Ralitera