L’ancien président de la République Marc Ravalomanana lance un clin d’œil aux différents mouvements de contestation actuels. «Je ne leur donne pas tort vu que personne n’est à leur écoute», a-t-il déclaré à la sortie d’une rencontre au siège de l’Union européenne à Ankorondrano, hier. Cependant, le parti Tim a décidé de suivre le processus démocratique.

Le président national du parti Tim n’a pas caché sa déception sur la situation actuelle. « Une élection anticipée est possible comme c’est le cas actuellement au Venezuela. Mais cela dépend entièrement d’une entente politique et d’un accord inclusif autour d’une table ».

Marc Ravalomanana d’articuler que cette décision doit être prise dans les règles démocratiques et ne doit pas faire l’objet d’un forcing. «Autant de conditions pour éviter de donner l’image d’un mauvais exemple aux yeux du monde entier. Il faudrait plutôt  organiser une élection libre et transparente », a-t-il précisé.

Nadia



Source link

Ravalomanana pour, mais… (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.