Des blocs de pierre ont été déployés sur la chaussée entre Ankazobe et Manerinerina. Des usagers de la RN4 ont attendu le petit matin avant de poursuivre leur chemin.

Les taxis-brousse des coopératives nationales en provenance de la capitale sont arrivés en retard à Mahajanga, hier matin. Ils ne s’étaient pointés à la gare routière d’Aranta que vers 10 h, si d’habitude les premières voitures débarquent entre 4 h et 5 h. Ce long retard était dû à une tentative d’attaque de coupeurs de route sur la portion entre Ankazobe et Manerinerina, précisément à partir de la zone forestière de Firarazana.
Un véhicule a failli tomber dans une embuscade à 5 km d’Ankazobe, vers 1 h du matin. Les bandits ont déployé des blocs de pierre sur la chaussée. Le chauffeur a réussi à effectuer une marche arrière et à rebrousser chemin. Dans la manœuvre, un pneu a crevé et la voiture a failli faire une sortie de route.
Entre-temps, une longue caravane d’une quinzaine de véhicules roulant à destination de la capitale a dû s’arrêter pendant deux heures de temps à Firarazana car un nouveau barrage a été dressé par les dahalo vers 3 h du matin. D’après des passagers, les taxis-brousse ont dû attendre l’arrivée des gendarmes et des éléments de l’Emmo pour les escorter.
Par ailleurs, un poids lourd a bloqué le passage sur un pont situé à Andrano­mamy, zone limitrophe de la région Boeny à 3 h du matin, à une dizaine de kilomètres d’Ambondro­mamy. Les voitures légères et particulières ont dû se frayer un chemin, une déviation, pour pouvoir passer.
Période estivale
Une centaine de véhicules circulent chaque jour sur la RN4 pour rejoindre Mahajanga. De nombreuses manifestations sont prévues sur place dont la 16e édition du tournoi national interministériel organisé par l’Asoimi. En outre, l’éclipse annulaire du 1er septembre génère également de nombreuses activités touristiques. De plus la branche Croix-Bleue de l’église FJKM, le Rantsana Fanantenana, organisera, à partir de demain, un grand rassemblement et un recyclage, avec la participation de plus de 3 000 jeunes, au temple FJKM Ziona vaovao. D’où une circulation accrue sur la RN4. Par ailleurs, des visiteurs rejoignent Antsiranana et Nosy Be en cette période estivale.
La prudence est plus que jamais de mise pour tous. Il faut surtout éviter de rouler la nuit entre Ankazobe et Firarazana, car les dahalo savent que le réseau téléphonique est défaillant sur cette portion. Ils peuvent frapper tranquillement si des imprudents se hasardent à traverser ce long chemin bordé d’arbres.

Vero Andrianarisoa