Le président Hery Rajaonarimampianina a effectué une visite des différents chantiers initiés dans le cadre des sommets du COMESA et puis de la Francophonie, ce 13 août. Il s’est rendu successivement à l’aéroport international d’Ivato pour constater, notamment, l’avancement des travaux de construction du tarmac, ensuite les chantiers de la nouvelle route reliant Ivato à Soavimansoandro, puis d’Ankazomanga à la route digue, au niveau d’Ambodihady. Ces dernières semaines en effet, les doutes se sont installés dans l’opinion. Les travaux à Andohatapenaka tournent au ralenti sinon qu’ils se sont arrêtés tout simplement. Le nombre d’ouvriers a été réduit considérablement selon des ouvriers qui ont été interrogés par des journalistes sur place il y a quelques jours. Les réponses du président du Comité d’organisation qui a du intervenir dans les médias pour démentir et apporter des corrections à certaines perceptions de la situation à Andohatapenaka –village de la Francophonie ou village Voara, n’ont certainement pas suffi à lever les doutes si bien que le président de la République en personne était descendu sur terrain pour persuader l’opinion nationale qu’internationale. Déclarer en effet que les 80 chefs d’Etat et de gouvernement seront hébergés et accueillis comme l’exige leur rang n’est pas convaincant. Ainsi le président Rajaonarimampianina a-t-il visité les sites et chantiers en cours.

La situation des chantiers

Au Centre de conférence international d’Ivato (CCI), les derniers travaux de réhabilitation sont en cours. Il s’agit notamment de tout le système d’éclairage extérieur ainsi que les travaux d’aménagement du grand parking intérieur qui seront lancés prochainement.

En matière d’hébergement, l’Hôtel Sheraton sera prêt pour héberger les invités de marque. Cet établissement hôtelier dispose de 2 suites présidentielles, de 60 appartements et de 160 chambres. Il convient de relever d’ailleurs que le réseau d’hébergement, autrement dit le parc hôtelier d’Antananarivo et de ses environs, dans un rayon de 15 km, a été répertorié par les services de la Délégation Générale de l’Organisation du XVIème Sommet, ce qui permet de confirmer que la capacité d’hébergement est tout à fait établie. Sur d’autres dossiers, les organisateurs lancent actuellement les dernières consultations en ce qui concerne le protocole, la sécurité et les urgences médicales.


Au niveau de l’aéroport international d’Ivato, trois terminaux sont en cours d’aménagement pour l’accueil des délégations lors des Sommets. Les chefs d’Etat seront notamment accueillis au Terminal Présidentiel où les travaux d’extension seront achevés à la fin du mois d’octobre, de même que l’agrandissement du tarmac, d’une surface de 5 hectares, destiné à accueillir les différents aéronefs attendus. D’autre part, un corridor spécial est en cours d’aménagement pour fluidifier l’arrivée des délégations au niveau du Terminal A de l’aéroport international d’Ivato.

Le président de la République a ensuite visité les chantiers de construction des routes qui relieront Ivato à Antananarivo. Il s’agit notamment de la route Ivato-Soavimasoandro et celle qui va relier Ankazomanga à la route digue, au niveau d’Ambodihady. Les travaux seront terminés avant le sommet de la Francophonie.

Face à la presse

A l’issue des visites de chantiers, le Président Rajaonarimampianina s’est adressé aux membres de la presse, témoins des travaux qui sont menés. « Notre défi, c’est le travail pour le développement de Madagascar » a-t-il dit. Faisant référence aux travaux qui sont effectués, il a notamment déclaré que « Nous allons transformer Antananarivo avec de nouvelles infrastructures et donner un nouveau visage à l’aéroport d’Ivato qui est la vitrine de Madagascar. Il s’agira aussi de désengorger l’axe routier Ivato Aéroport –Antananarivo grâce à la nouvelle route passant par Soavimasoandro. » Le Chef de l’Etat a fait remarquer que tous ces travaux sont autant de sources d’emplois qui influent sur les niveaux de vie des familles. « C’est pour l’accueil du Sommet de la Francophonie, certes, mais ça va se poursuivre, avec un grand aéroport, des infrastructures d’accueil, et des routes.

Pour ce qui est du Village de la Francophonie, les travaux sont en cours de finition », a-t-il indiqué. Il a par ailleurs fait remarquer que certaines infrastructures ne figurent pas dans le cahier de charges de la Francophonie, à l’exemple d’Andohatapenaka, car ce sont des projets de développement.

Par rapport à l’opposition de certains à la tenue du Sommet de la Francophonie à Antananarivo, le Président de la République a déclaré que « C’est une organisation qui compte 80 états membres, dont 50 utilisent la langue française. La Francophonie n’est pas la France. Nous avons la chance d’accueillir le XVIème sommet car beaucoup de pays l’ont demandé aussi. Une telle rencontre internationale constitue un plus pour le développement du pays, et le fait connaître au niveau mondial, après les sanctions et l’isolement que nous avons endurés pendant 5 ans ».

Coup d’Etat ou changement de régime ?

« Le Peuple a librement fait son choix en 2013, à travers des élections démocratiques. Pourquoi ne pas attendre les prochaines présidentielles pour concourir ? Parler de transition ? Nous avons déjà souffert, mieux vaut procéder à des échanges entre politiciens. Une descente dans la rue n’est plus d’actualité », a conclu le président de la République.
Recueilli par Bill



Source link

« Satisfaction sur l'avancée des travaux » (Tribune)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.