Qu’est ce qu’on n’a pas entendu sur les problèmes de la liberté d’expression dans ce pays où tout le monde connaît la chanson basée sur un enchaînement de notes frôlant toutefois la monotonie. Si ce n’est déjà fait. Les uns veulent se protéger derrière un mûr de lois et de codes pour empêcher plus ou moins directement les autres, accusés à tort ou à raison, de se mêler de ce qui ne les regarde pas. A chacun sa liberté d’expression car c’est un long débat entre sourds et muets.

Aujourd’hui, un visage très connu dans le monde de la politique (politicienne) vient de confirmer qu’il fera son one man show sur une chaîne privée. L’homme veut visiblement « péter » les plombs si l’on s’en tient aux extraits diffusés il y a quelques jours. Cet ancien élu dans la province de Fianarantsoa est un expert en la matière et il est réputé pour être un homme direct qui ne mâche pas souvent ses mots face à une situation qu’il trouve indigeste. Nombreux sont ceux qui veulent faire comme lui mais ladite liberté n’est pas encore pour demain. La riposte des forces de l’ordre face aux revendications, voire appels de détresse, des manifestants en est la preuve.

Même les médias ne se sentent pas à l’abri de ce nouveau code de la communication qui sème le vent de la discorde dans ce climat politique déjà délétère. Les personnes à qui sont destinés les messages ont manifestement fait la sourde oreille, comme d’habitude, et ne répondent que par des verbiages à dormir debout ? Et ce, sans piper mot sur les tenants et aboutissants des décisions prises durant les colloques ou ateliers organisés dans des hôtels cinq étoiles avec des menus qui ne sont pas donnés à tout le monde. L’exécutif n’en est pas peut-être pas conscient (ce qui serait incroyable) mais tous ces détails deviennent tôt ou tard de grandes interférences qui minent la fluidité de la communication entre dirigeants et dirigés. Et à ce moment-là, il sera vraiment trop tard car les bombes lacrymogènes ne serviront plus qu’à faire couler plus de larmes pour tout manifestant qui ne comprend pas le sens de l’expression « motus et bouche cousue ».

Rojo N.

 



Source link

Sourds et muets (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.