L’Organisation de l’aviation civile internationale a retenu Madagascar pour recevoir le Certificat du Président du Conseil.

Mention très bien. C’est ainsi que l’on peut qualifier les efforts entrepris par l’Aviation civile de Madagascar qui avaient pu permettre à Air Madagascar de sortir du safety list
( annexe B ) de l’Union européenne en juin . C’est du moins le sens de l’attribution du Certificat du Président du Conseil de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), Olumuyiwa Benard Alu à Madagascar. « J’ai le plaisir de vous informer que votre État a été retenu pour recevoir un Certificat du Président du Conseil , en reconnaissance des progrès réalisés en 2015 pour remédier à ses carences en matière de supervision de la sécurité et améliorer la mise en œuvre effective (EI) des normes et pratiques recommandées (SARP) applicables de l’OACI» mentionne la lettre adressée par l’OACI à l’ACM.
Ainsi , c’est l’État malgache tout entier qui se trouve honoré par cette sortie de l’annexe B et pas seulement l’aviation civile nationale ou la compagnie nationale. Et c’est d’autant plus valorisant pour l’image du pays et pour l’industrie aéronautique que ce certificat est loin d’être donné avec complaisance . « Les Certificats du Président du Conseil ont été crées afin d’appuyer l’initiative»Aucun pays laissé de côté .

Dénouement heureux
«Les critères d’admissibilité utilisés pour cette reconnaissance sont objectifs et transparents et s’appuient sur les résultats des activités de la méthode de surveillance continue du Programme universel OACI d’audits de supervision de la sécurité (USOAP6CMA), selon ce qui est indiqué dans le bulletin électronique 2016:17 de l’OACI du 21 mars 2016».
Voilà qui est donc clair quant au rôle qu’avait joué l’ACM dans ce dénouement heureux. En 2012, l’audit de l’Union européenne avait noté des progrès mais dans le …mauvais sens. L’État a pris les mesures qu’il fallait après l’audit de 2014 où de grosses lacunes restaient à combler à l’ACM alors que l’audit de la compagnie Air Madagascar était plutôt satisfaisant . Les deux devraient aller ensemble pour aboutir à cette sortie du safety list salué par les plus hautes instances de l’aviation civile internationale, les retombées sont immenses pour la compagnie Air Madagascar dont les charges d’exploitation se sont nettement amoindries outre les possibiltés de partenariat avec d’autres compagnies .La remise de ce Certificat du Président du Conseil au directeur général de l’ACM, James Andria-nalisoa, aura lieu au cours d’une cérémonie spéciale au siège de l’OACI à Montréal, pendant la séance plénière d’ouverture de la 39é session de l’Assemblée , le 27 septembre .

Herisetra