L’hôpital Marie Stopes International (MSI) à Avara­doha empoche, une seconde fois, le label de l’« Hôpital ami des enfants ». « On a déjà gagné cet emblème en 2004. Plus de dix ans après, le ministère de la Santé publique nous a revisités et nous a encore accordé la marque », explique Lalaina Razafiarison, directeur du Programme du Marie Stopes Madagascar (MSM), hier, en marge d’un évènement pour la célébration de la semaine de l’allaitement maternel, à Avaradoha.
L’objectif serait simplement de prévenir la mortalité maternelle et néonatale. «Le lait maternel est un aliment complet pour le développement psychomoteur de l’enfant et protège l’enfant contre toute infection. Du point de vue économique, les parents n’ont pas à acheter des boîtes de lait en poudre par mois », rassure Lalaina Razafiarison.
Cette pratique a toutefois tendance à baisser, actuellement. Le taux d’allaitement est passé de 67% en l’an 2000, à 51% en 2010, selon un rapport du ministère de la Santé publique, notamment à cause de l’insertion des femmes dans le monde du travail. Pour les médecins du MSI, ceci ne devrait pas empêcher l’allaitement.
Miangaly Ralitera