Les populations riveraines des exploitations entreprises par des Chinois s’alarment. Les événements qui se prolongent à Saomahamanina constituent le symbole d’un mouvement de résistance, se profilent ailleurs (du côté d’Ambohidratrimo comme de Mananjary) de similaires manifestations d’humeur populaires. On ne sait s’il faut classer Behoririka dans le lot des exploitations pas très claires, mais nombre de petits incidents au cœur d’un grouillement de foule de grande densité témoignent de l’existence d’un foyer incandescent menaçant à tout instant d’un éclatement de haute intensité. Le peuple, selon l’opposition, s’instruit des causes qui hypothèquent toute évolution à la fois qu’elles accélèrent la ruine.

 



Source link

Us et coutumes : cote d’alerte (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.