????????????????????????????????????

Madagascar demeure le leader mondial de la production de vanille, une filière qui rapporte gros. En 2015, 2.700 tonnes ont été exportées pour un total de 191 millions de dollars. En 2014, le kilo

de vanille à Madagascar se vendait environ 60 dollars, avant de passer à quelque 135 dollars en 2015, pour atteindre 220 dollars actuellement. Néanmoins, la filière est aujourd’hui en crise.

Jusque-là, les vallées du grand Nord de l’île sont les principales régions productrices, notamment celles de la Sava et de Diana. Toutefois, les opérateurs de cette partie de l’île constatent une grande différence dans la commercialisation de la vanille.

D’après Armand Zafilaza de l’ONG Sorogno, la vanille de la vallée de Sambirano arrive à maturité bien avant celle de la Sava. Pourtant la différence de prix reste énorme. «En temps de récolte, le kilo de la vanille verte tourne autour des 120 mille ariary à Ambanja. Or, le prix peut atteindre 240 à 260 mille ariary dans les localités du nord-est», a-t-il fait savoir.

Vols de gousses sur pied, violation des règles de production et de récolte, emballage sous vide… Ce sont autant de pratiques qui mettent à mal la filière malgache jusqu’à pousser certains opérateurs à vouloir s’enrichir sans respecter les normes. Ainsi, c’est la qualité de la vanille qui en pâtit et, avec elle, l’avenir de milliers de petits producteurs.

La région Diana et les opérateurs locaux prévoient néanmoins de sortir des textes réglementant la commercialisation des produits de rente faisant la renommée de  Sambirano, tels  la vanille, le cacao ou encore le café.

Arh.

 



Source link

Vanille : des prix assez volatils (NewsMada)
Tagged on:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.