RadavidsonFrappée par la limite d’âge, Marc Ravalomanana ne sera plus cette fois-ci l’adversaire de Radavidson Andriamparany à l’élection du vice-président laïc de la FJKM.

Jamais deux sans trois pour Radavidson Andriamparany Benjamin. L’ancien ministre des Finances et du Budget va certainement se porter candidat à l’élection du vice-président laïc de la FJKM qui tient depuis mercredi son XVIIIe synode à Antsirabe. En 2008 à Mahajanga, Radavidson Andriamparany a été battu par Marc Ravalomanana, président de la République à l’époque, alors qu’il a obtenu le plus grand nombre des voies à l’issue de l’élection des 40 grands électeurs laïcs qui allaient élire les six membres du bureau central de l’église reformée. Sa candidature a été interprétée par bon nombre d’observateurs comme une revanche à l’endroit de son adversaire potentiel qui l’avait limogé du gouvernement d’une manière qui ne lui a pas plu. Quatre ans après, à Manakara, les deux hommes se sont affrontés pour le même poste. Le résultat était le même. Marc Ravalomanana, même s’il n’était plus président de la République en 2012, a été élu pour un troisième mandat au sein du bureau central de la FJKM. 2016 serait finalement une bonne année pour Radavidson Andriamparany. Il n’aura plus Marc Ravalomanana comme adversaire, car l’âge de celui-ci ne lui permet plus, sauf révision du règlement intérieur, de se porter candidat.

Revirement. L’ancien ministre des Finances et du Budget a réussi son premier coup lors du premier jour du synode d’Antsirabe. Il a été élu vice-président laïc du comité d’organisation dudit synode, si le pasteur Charles Rakotonirina en est le président. Cette première victoire lui permettrait d’avoir une influence, voire une mainmise, sur tout ce qui se passera pendant l’élection du président et des 80 « Mpiandraikitra foibe » de la FJKM. Radavidson Andriamparany ne serait pas la seule personnalité qui focalise l’attention durant le synode d’Antsirabe. Il y a également le pasteur Lala Rasendrahasina. Au début, surtout suite au « scandale » qui a visiblement compromis sa réputation et celle de l’église, on ne s’attendait plus à ce que le président sortant de la FJKM brigue son quatrième mandat. D’ailleurs, il a été déjà suspendu de ses fonctions et a délégué ses pouvoirs aux deux vice-présidents, Zarazaka Jean Louis et Marc Ravalomanana. Depuis hier, les bruits circulent dans les coulisses du synode d’Antsirabe que la candidature du pasteur Lala Rasendrahasina à sa propre succession ne serait pas à écarter. D’ailleurs, il n’est pas frappé par la limite d’âge comme Marc Ravalomanana. Bon nombre de participants au synode s’interrogent sur ce revirement qui risque de chambouler les pronostics.

Tandem. Cette fois-ci, le pasteur Lala Rasendrahasina et Marc Ravalomanana ne formeront plus un tandem. Le premier a été lâché par le second après le scandale de février 2016. Il a été même lâché par les membres du bureau central de la FJKM et ce même s’il a déjà demandé pardon aux fidèles de l’église. Le vice-président laïc sortant a d’ailleurs déclaré qu’ « il faut changer ». Autrement dit, Marc Ravalomanana roulerait pour une toute nouvelle équipe dirigeante. Une question se pose alors : si le pasteur Lala Rasendrahasina (s’il est candidat bien sûr) ne sera pas le poulain de Marc Ravalomanana qui aura certainement son candidat, il serait soutenu par qui ? La réponse à cette question serait connue avant mardi, jour de l’élection du président de la FJKM. A suivre.

R.Eugène

The post Vice-présidence de la FJKM : Radavidson brigue la place de Ravalomanana appeared first on Midi Madagasikara.


Source link

Vice-présidence de la FJKM : Radavidson brigue la place de Ravalomanana (Midi-Madagascar)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.